comme un arbre dans la ville


Chanson phare du répertoire de Maxime le Forestier, écrite en 1972. Grande époque où l'on commence à voir les conséquences souvent biocides d'une société qui se déshumanise sur l'autel du profit industriel, de la surconsommation... L'année suivante verra la sortie du film (prophétique ?) "soleil vert", une fin de l'humanité sur fond d'explosion démographique et extinction des espèces vivantes sauvages.

Concernant l'arbre, la France n'a jamais été aussi boisée qu'aujourd'hui (30 % de la métropole, 10 % des forêts européennes). Il fait partie intégrante du paysage urbain. Prisonnier dans la pensée de Maxime le Forestier, la vision que nous avons de lui a évolué (du moins en France), et son rôle dans la recomposition du paysage urbain est capital. Plus de nouvelle zone d'habitation, d'activité sans verdure. Même les aménagements des cimetières font la part belle à un acteur essentiel dans notre équilibre psychologique. S'il pouvait en être ainsi partout dans le monde...

video
Blog Widget by LinkWithin