une vie après l'homme



Théodore Monot avait dit un jour : « le jour où l'homme disparaitra, alors les animaux pourront dire : enfin tranquille ! »
Nous savons que sans l'extinction des dinosaures, il y a 65 millions d'années, le règne de l'homme ne serait pas advenu. Nous savons aussi que, comme toute chose, nous disparaitrons aussi, victime d'un cataclysme issu du cosmos, ou d'une autre cause (surpopulation, épidémie virulente, autodestruction), à moins que nous ne franchissions l'étape utopique d'un établissement ailleurs que sur la Terre (enfin, vaudrait mieux entretenir notre jardin, mais l'être humain, lorsqu'il est en groupe, est si con...).

Dans ce passionnant documentaire, l'homme disparaît subitement, laissant tout tel quel. Peu à peu, la nature reconquiert rapidement le terrain, effaçant lentement mais surement la mémoire des hommes... Des scientifiques nous donnent leurs conclusions sur un tel événement, illustrés par des images de synthèse époustouflantes de réalisme.
A une plus petite échelle, cela fait 25 ans que l'homme a laissé la ville de Prypiat à l'abandon, suite à la catastrophe de Tchernobyl, transformant la ville fantôme en laboratoire géant. Nous verrons dans ce documentaire comment la nature a déjà transformé et fait disparaître certains lieux urbains.
Un film qui devrait nous inciter à plus d'humilité, de simplicité pour économiser nos ressources, et surtout à plus de respect envers Gaïa...


Blog Widget by LinkWithin