La très actuelle analyse de Castoriadis


En ces temps de remue ménage électoral, l'analyse du philosophe et politologue Castoriadis (1922-1997) sur notre société de consommation effrénée, son système politique incapable de réagir objectivement aux réalités du siècle, nous amène à se recentrer sur les questions essentielles : l'individu n'est-il pas d'abord un citoyen avant d'être un consommateur ?

Ce même citoyen n'a-t-il pas été, par paresse intellectuelle d'abord, remis les clefs de sa liberté aux hommes et femmes politiques qui n'ont aussi plus prise directe sur la machine économique, ou du moins feignent-ils d'en être otage ?

Pourquoi tant d'inertie alors que l'urgence tape à la porte d'une terre à bout de souffle ?

Une lecture salvatrice dans notre époque surmédiatisé mais au contenu d'une pauvreté souvent abyssale !

Texte tiré d'un entretien du 25 novembre 1996, réalisé par Daniel Mermet


Castoriadis-stopper la montée de l'insignifiance






.

2 commentaires

La consommation effrénée et la pollution que ça occasionne, n'ont pas l'air de trop préoccuper grand monde, hélas!

***
Belle fin de semaine****

6 avril 2012 à 21:03
Cratès a dit…

Tu as raison hélas, c'est assez déprimant, alors que nous sommes à la croisée des chemins. Du pain et des jeux, éternelle chanson...
Bon week-end à toi aussi

6 avril 2012 à 21:13
Blog Widget by LinkWithin