le blog, cahin-caha



Il est des jours où la motivation décline, on se demande à quoi bon poursuivre un blog, sinon pour les visiteurs de passage, du moins pour soi-même, une sorte de fil d'Ariane, fixer son monde à soi dans un espace certes virtuel, mais la pensée, et l'image que l'on se fait du monde ne sont-ils pas aussi imaginaire ?

A la différence des réseaux dit "sociaux", le blog permet de se poser sur un sujet, loin de l'instantanéité, du sensationnel brut. On lit posément, comme on ouvre un livre, il en restera surement quelque chose après cette rencontre avec les mots...

Mais il est certain aussi que de grandes affections se nouent à travers ce virtuel, lorsque concrètement les passions que l'on sait commune s'enrichissent à travers l'autre bloggeur. On gravit alors un palier de plus...




http://comprendre.over-blog.fr/article-20469726.html


2 commentaires

comprendre a dit…

J'aime bien la notion du fil d'Ariane, la trace pour soi et pour les visiteurs. C'est un exercice intéressant que celui de rechercher toujours, d'apprendre, de comprendre et, volet auquel je suis très attaché, de valoriser. Le blog est effectivement différent des réseaux sociaux "2.0" dans la mesure où les sujets, comme tu le dis, peuvent (se doivent ?) d'être traités avec plus de profondeur, avec une mise en valeur différente et, il me semble, un apport personnel plus important. Tout cela nécessite du temps (choix du sujet, travail, apport personnel, rédaction, mise en forme), j'aurais tendance à croire que c'est ce temps nécessaire qui fausse l'exercice : si les contingences personnelles sont trop chronophages, le temps disponible n'est plus adapté et la publication devient impossible, ou insatisfaisante. Ensuite, tout est question de savoir ou s'arrête l'impossible et où commence l'argument d'excuse pour justifier son manque d'inspiration, de motivation, sa flemme voire, aussi peut-être, la fin d'un parcours (du parcours ou d'une étape du parcours). Merci pour ton renvoi vers un article chez moi très ancien qui, dans un sens, est toujours d'actualité mais nous rappelle aussi nos motivations continues.

28 février 2015 à 13:35
Cratès a dit…

Oui, le blog c'est la profondeur qui manque au réseaux sociaux (mais ces derniers n'ont pas la même fonction).
On prédisait d'ailleurs la mort des blogs avec l'arrivée des « facebook » et consorts. C'est vrai en terme d'audience et de qualité. Les « j'aime » et autre tweet sont plus faciles à mettre en œuvre que lire un article à tête reposée, prendre le temps de réagir à froid, cela demande un peu de temps, mais ce petit effort apporte je pense plus de satisfaction, d'enrichissement personnel. Comme tu le sais, le blog demande une certaine 'discipline, un suivi car c'est une construction très personnelle, on donne de soi, c'est un peu notre reflet.

1 mars 2015 à 17:59
Blog Widget by LinkWithin