poète


Le poète trouve sont bonheur n'importe où : une herbe folle, un vieux vase, quelques crayons sur une table d'écolier, l'humeur du monde, une photo, un tableau quelconque.
Il s'exprime par quelques mots, par le pinceau, la musique, la danse...
Il crée en sculptant la matière, il clame en chantant le Verbe, ou il contemple en silence, communiant avec le Tout...
Il s'accorde avec toutes les époques, tous les empires, car son âme se repose sur autre chose que ce que l'on nomme réel. Cet espace inétendu, intemporel qui lui donne une liberté particulière, rare, la liberté totale, celle de l'être absolu qui ne s'identifie à aucune image du monde...
Existe-t-il des poètes aigris ?




.

2 commentaires

comprendre a dit…

Je ne suis pas spécialiste de la poésie (parce que nous ne sommes pas très copains) mais il me semble bien qu'il y a eu des poètes misanthropes voire nihilistes. Lautréamont, il me semble, devait pouvoir entrer dans la première catégorie.

21 mai 2011 à 04:19
Cratès a dit…

Je regarderai ça, c'est vrai que l'on peut traduire tous les sentiments par la poésie, une poésie du désespoir alors ?
Un correctif argumenté sera posté !

21 mai 2011 à 10:15
Blog Widget by LinkWithin