Comment la France est devenue moche



Tous les abords des villes tendent à se ressembler dans ce qu'il y a de plus laid : tout automobile, donc échangeurs, parkings géants, hangars commerciaux à perte de vue et grignotage de territoires agricoles...

L'article de « Télérama » dresse un portrait des changements qui ont affecté notre paysage :



2 commentaires

comprendre a dit…

Partagé... entre l'intéret personnel que j'apporte à ces grands ensembles commerciaux qui regroupent des enseignes dans un lieu accessible et qui permet le stationnement facile... et la désolation de voir la quantité de terres nécessaires pour construire les accès et les implantations. La fameuse problématique des "entrées de villes". Je considère qu'il faudrait, déjà, s'occuper sérieusement et très sévèrement des affichages moches, la plupart du temps illégaux, qui regroupent les marques, les indications d'accès, des pubs. A vomir. Problématique bien plus dure que celle de la disparition des terres agricoles (pour faire des routes, des ZAC, des logements, des équipements, des voies de chemin de fer...). Je crois qu'il y a une évolution "normale" (euh...) du pays, le tout est de l'encadrer férocement pour éviter des décisions stupides (qui a parlé du second aéroport de Nantes ?) que nous regretterons dans 10 ans à peine. A titre perso, je pense qu'il faut dès à présent faire un moratoire pour tout ce qui se rapporte au transport routier, manifestement plus dans l'air du temps, et qui n'aura d'avenir que dans la transformation.

15 septembre 2013 à 01:22
Cratès a dit…

Oui, cette pléthore d'enseignes, de hangars commerciaux affreux témoigne du manque d'autorité d'un Etat absent aux abonnés, de maires qui n'ont aucun soucis de l'esthétique (sauf celui du bulletin de vote). C'est assez déprimant de constater que toutes les entrées des grandes villes tendent à se ressembler dans ce qu'il y a de plus laid !

15 septembre 2013 à 09:12
Blog Widget by LinkWithin