L'extinction de l'espèce Humaine



En dehors des effets de l'activité humaine, toute espèce est amenée à disparaître suivant les lois de l'évolution. L'espèce humaine est la dernière branche des Homo, ce qui indiquerait une extinction dans quelques centaines de milliers d'années, bien que le fait que certaines espèces animales soient quasiment inchangées depuis des millions d'années, peut relativiser la chose.

L’homme peut se voir parfois accusé de tous les maux, dont celui de menacer la biodiversité de la planète. Malgré que son comportement soit tout à fait discutable dans bien des cas et ait causé ou accéléré la disparition de certaines espèces, soit par négligence, soit par cupidité, il arrive bien loin derrière la nature pour ce qui est des extinctions massives.
Les changements climatiques, les explosions de volcans, les tremblements de terre, les chutes de météorites, les incendies naturels, les maladies, etc., le tout rangé sous l’expression de "catastrophes naturelles", ont exterminé beaucoup plus d’espèces et appauvri autrement plus la biodiversité que l’homme, apparu il y a à peine 3 millions d’années. La sélection naturelle fait son œuvre.

Ce que l'on sait, c’est que les grandes extinctions de la fin du Permien, du Trias et du Crétacé, ne peuvent pas être imputées à l'homme, et "Mère nature", elle, reste aveugle, décimant tout autant l’être humain lors de catastrophes qui touchent parfois des populations entières, que les animaux et la nature.




2 commentaires

comprendre a dit…

Tu proposes toujours des trucs excellents ! J'enregistre le lien pour regarder le reportage. Intéressante ton approche mais je me demande cependant si on ne cherche pas, à travers cette vision, à se donner bonne conscience, ou au moins à minimiser notre responsabilité directe dans la destruction de l'écosystème en cours (comprendre : après tout c'est pas grave, c'est déjà arrivé, ce n'est jamais que la 6e extinction de masse, ben cette fois on en sera à l'origine... pour la première fois !) Bof bof... En plus tout le monde sais que ce sont les OVNI qui ont tué les dinosaures, pas la nature ;) rires

2 janvier 2014 à 16:54
Cratès a dit…

Merci, je pensais aussi que tu aimes ce genre de reportage. C'est vrai que le plus grand prédateur c'est quand même l'homme, et que nous sommes au début d'un grand chambardement dont nous sommes seuls responsables, excepté bien sur en cas de rechute d'un astéroïde tueur ou d'une éruption d'un supervolcan, mais là, toute la science du monde risque d'être inefficace...

2 janvier 2014 à 20:20
Blog Widget by LinkWithin