Robert Marchand cycliste centenaire







Joie de vivre, humour, volonté, Robert marchand est un centenaire à la forme extraordinaire. A près de 101 ans, il tentera de battre son record du monde sur 100 km dans la nouvelle catégorie des plus de 100 ans au vélodrome de Lyon. Il est déjà détenteur depuis février dernier du record de l'heure sur la piste du vélodrome d'Aigle, en Suisse. 

video

"Si je réussis, je serai le premier du monde", se réjouit d'avance celui qui soufflera le 26 novembre prochain ses 101 bougies. "Je sais que dans le monde entier, en Chine, aux Etats-Unis, en Russie, on cherche déjà des centenaires pour battre mon record de l'heure. Mais pour l'instant, ils n'ont trouvé personne"

 

Tiré du journal « LeDauphiné »

Les capacités d’un homme de 50 ans

Concernant Robert Marchand, les conclusions de V. Billat restent épatantes : “Il a les capacités physiologiques et cardiaques d’un homme de 50 ans… Quand je l’ai vu, à la télé, battre son record de l’heure, je savais déjà qu’il était capable de faire mieux que 25 kilomètres dans l’heure. Il n’était pas essoufflé, s’exprimait avec une lucidité incroyable. Il est vrai qu’on lui avait interdit de dépasser les 105 pulsations cardiaques à la minute. Nous, en prenant soin de procéder par paliers et sous la surveillance d’un spécialiste de la réanimation, on l’a testé jusqu’à un seuil de 132 pulsations. Et il n’était pas à fond. Je le crois capable de réaliser 30 kilomètres dans l’heure.”

Mais Robert Marchand ne représente-t-il pas une exception ? Peut-il servir d’exemple au commun des mortels, si l’on peut dire… Pour Véronique Billat, le tort serait justement de considérer M. Marchand comme “un phénomène” : “La seule chose d’extraordinaire, c’est son éternel optimisme. Pour le reste, la part de la génétique n’est que de 30 %. Robert Marchand a pratiqué le sport dans sa jeunesse. Mais il a mené ensuite une vie plutôt éreintante. Il fut longtemps maraîcher et n’a repris le vélo qu’à 76 ans.” C’est dans la tête.

Le problème du vieillissement se trouverait donc dans la tête : “Il y a une forme de renoncement qui s’instaure avec l’âge. Beaucoup de gens s’ignorent. Trop de retraités se contentent de jouer aux cartes - attention, je suis moi-même amatrice de tarot ! De trop nombreux seniors déclarent un diabète à la retraite parce qu’ils ne bougent plus.”
Pour la chercheuse, la pratique du vélo représente un exercice idéal pour les seniors du troisième, voire du quatrième âge : “Oui, on peut reprendre une activité physique à 70 ans. Tout reste possible. Les bienfaits de l’entraînement se feront sentir à tout âge. Le cyclisme n’est pas traumatisant. On peut organiser des stages à l’intention des seniors. Il faudrait fabriquer aussi des vélos plus confortables, plus stables.”

  


L'interview de robert Marchand après son record de l'heure en février 2012

 
Blog Widget by LinkWithin