Emblématiques discours de Churchill





Il est des hommes visionnaires qui ont marqué l'histoire, par leur ténacité face à la barbarie, par leur sens d'analyse des situations internationales. Churchill fut l'un d'eux, refusant tout compromis avec Hitler, toute paix séparée, sachant qu'elle serait de courte durée. Ayant tenu bon pendant la très incertaine bataille d'Angleterre, l'ile s'est peu à peu transformé en un immense porte-avion dès que les États-Unis entrèrent en guerre. On connait l'heureuse issue.
Ce montage nous rappelle deux morceaux symboliques des célèbres discours : "nous nous battrons sur les plages", marquant la farouche détermination, après la victoire allemande sur la France, de ne pas laisser le moindre pouce d'ile franchit par l'ennemi sans combattre comme un lion (nous ne nous rendrons jamais !), et "Ce fût leur heure de Gloire" avec le célèbre : "Jamais, dans l'histoire des guerres, un si grand nombre d'hommes n'ont dû autant à si peu".
Un grand moment d'émotion

video 

"We shall fight in France, we shall fight on the seas and oceans, we shall fight with growing confidence and growing strength in the air, we shall defend our Island, whatever the cost may be, we shall fight on the beaches, we shall fight on the landing grounds, we shall fight in the fields and in the streets, we shall fight in the hills; we shall never surrender, and even if, which I do not for a moment believe, this Island or a large part of it were subjugated and starving, then our Empire beyond the seas, armed and guarded by the British Fleet, would carry on the struggle, until, in God's good time, the New World, with all its power and might, steps forth to the rescue and the liberation of the old."
"I told the House two months ago that, whereas in France our fighter aircraft were wont to inflict a loss of two or three to one upon the Germans (...)
The gratitude of every home in our Island, in our Empire, and indeed throughout the world, except in the abodes of the guilty, goes out to the British airmen who, undaunted by odds, unwearied in their constant challenge and mortal danger, are turning the tide of the World War by their prowess and by their devotion. Never in the field of human conflict was so much owed by so many to so few. All hearts go out to the fighter pilots, whose brilliant actions we see with our own eyes day after day, but we must never forget that all the time, night after night, month after month, our bomber squadrons travel far into Germany, find their targets in the darkness by the highest navigational skill, aim their attacks, often under the heaviest fire, often with serious loss, with deliberate, careful discrimination, and inflict shattering blows upon the whole of the technical and war-making structure of the Nazi power."

3 commentaires

comprendre a dit…

Il y a eu un dossier "Churchill" dans un numéro de l'Histoire (11/2009). On s'en recause si tu veux ;) En tout cas, la détermination des Britanniques est louable, ils en ont vraiment pris plein la G..., seuls adversaires à l'ouest de l'Europe pendant plusieurs années.

12 mars 2011 à 12:24
Cratès a dit…

Oui, tu devrais présenter cet article sur ton blog, histoire (!) de remettre à l'honneur une couronne qui a sauvé notre république !

18 mars 2011 à 22:19
comprendre a dit…

Proposition intéressante, mais la période de la 2e GM ne m'intéresse pas plus que ça (dans le domaine Histoire). Pour suivre ta proposition, et être "précis" dans la discipline, je crois qu'il faudrait mettre en parallèle le rôle de l'UK avec ceux de l'armée rouge et du peuple russe (et celui de Staline, probablement) qui ont contribué à l'affaiblissement de l'Allemagne nazie. Avec un seul front en Europe, je ne sais pas si la victoire alliée aurait été aussi rapide. Mais ne crois pas que je diminue le courage qui fut celui des Anglais, et leur rôle, ce n'est vraiment pas mon propos :)

19 mars 2011 à 19:25
Blog Widget by LinkWithin