amandier



Il est le premier des arbres à semer la campagne de ses fleurs blanches, alors que l'hiver n'a pas encore finis, et que le gèle bloque encore l'éclosion de nombreuse plantes. Il n'a pas encore ses feuilles, et j'aime à les voir se distinguer au loin, dans leur parure blanche, grande toge immaculée à côté de ses comparses encore nus. Celui-ci est bien exposé, en ces temps où les insectes pollinisateurs sont rares, et offre donc ses fleurs aux quatre vents, d'où une chance supplémentaire d'avoir de nombreux fruits.



4 commentaires

comprendre a dit…

Tes balades vont pouvoir durer un peu plus longtemps avec le jour qui s'allonge ! J'aime bien aller voir les livres dont tu mets la couverture sur picasaweb (même si ça me renvoie un peu à mon rythme d'escargot...), très contemporains ! Tu as l'air de bien aimer Eric-Emmanuel Schmitt ? Je vois aussi que tu as lu le grand Meaulnes (que j'ai détesté). Les fourmis je l'ai lu plus jeune et j'avais bien aimé, je te conseille le suivant d'ailleurs (le jour des fourmis) si tu n'as pas osé. Moins le troisième (la révolution des fourmis). Ah, et puis je réclame une dose de Patatine ! Avec ce joli soleil, les photos de nos félins se font belles !

10 mars 2011 à 20:01
Cratès a dit…

Ben oui, ça fait toujours du bien un peu plus de soleil, bien que l'hiver n'ai pas été très froid cette année.
J'adore Schmitt, je trouve ses nouvelles toujours pleine d'humanisme et de surprises, de rebondissement. Si tu ne connais pas, ça vaut peut-être le coup d'essayer. Pour les fourmis, je ne sais pas pourquoi je n'ai pas poursuivi en fait, pourtant j'aime beaucoup Werber.
Et puisque tu en parles, à ton appareil photo pour quelques clichés de Gentille, Doudou et Pitou !

10 mars 2011 à 23:08
comprendre a dit…

Je m'en reviens d'une balade sur les bords de Loire. Couvert, mais agréable. Schmitt, j'ai lu l'évangile selon Pilate. Je note que d'autres sont intéressants (tu as une ou deux suggestions ?).

11 mars 2011 à 18:38
Cratès a dit…

Ah la Loire, plus que la Seine elle a côtoyé l'histoire de France !
Qu'est-ce que j'avais ri en lisant les frasques de Cratèrios, mais aussi aimé les interrogations sur le Christ via ce petit livre.
J'avais particulièrement apprécié "concerto à la mémoire d'un ange", "la secte des égoïstes". Une mention pour "l'enfant de Noé". Bon tu aura compris qu'en fait à chaque fois je trouve quelque chose d'original chez Schmitt !

11 mars 2011 à 19:36
Blog Widget by LinkWithin